La flaque, installation interactive de Mathilde Murat

2018 - Maquette

Installation interactive La flaque de Mathilde Murat
 

L’installation La Flaque se présente comme membrane liquide au sol, sensible et modulable in situ. Des phénomènes sonores et lumineux biomorphes et biomimétiques plongent le spectateur dans un environnement organique en constante évolution, avec lequel il interagit.

Par l’immersion dans un espace évolutif et interactif, cette installation offre au spectateur une expérience sensorielle et imaginaire. Le son, comme une expression du vivant, provient de toute part, se déplace, vibre sous ses pieds et réagit à sa présence. Le sol est une membrane liquide qui ondule selon les fréquences sonores et module la lumière. Par réflections lumineuses sur cette membrane, les comportements sonores et les mouvements spectatoriels se propagent visuellement à l’ensemble de l’espace. 

La lumière est générée par différentes sources vidéoprojetées qui permettent de travailler sur des phénomènes d’anamorphoses et de spatialisation et véritablement sculpter la lumière.

L’espace dans lequel est plongé le spectateur se construit sur une plasticité en mouvement, dont les comportements sont de plus en plus autonomes et imprévisibles.

Ce travail émerge d’une démarche plasticienne qui questionne la relation entre le corps et l’environnement, et la façon dont ils se co-définissent et s’interpénètrent particulièrement en lien avec les nouvelles technologies.

Dans le champ de la création artistique, via les interfaces, l’interactivité a permis de développer de nouvelles relations entre les corps en présence (spectateurs, auteurs), entre les espaces (porosité réel/virtuel, espaces augmentés).

L’oeuvre plastique est pensée ici comme un champ d’exploration de ces différents échanges sur les plan perceptuels et imaginaires.

 

L'équipe artistique :
Création :
Mathilde Murat
Création sonore : François Donato
Production : patch_work, arts émergents
Partenaires : Mix'art Myrys, éOle
Résidences : Depuis Février 2018 : résidence à l'atelier de patch_work, arts émergents (Mix'Art Myrys) : maquettage du projet.
Premiers essais de dispositif : octobre 2014, résidence patch-work, Implicatis Mundi, du 18/10 au 2/11/2014, Mix'Art Myrys.
Embryon du projet : Metabody-Toulouse novembre 2013 (salle du Cap, Rangueil).

Association loi 1901 W313014101
SIRET 523 490 050 00037 Code APE 9003B
Mentions légales