Projet triennal IMPLICATIS MUNDI 2014 - 2016

Forte de ses trois premières années, l’association patch_work souhaite fonctionner à présent selon un projet triennal. Une telle structuration apparaît nécessaire aux processus de création qui intègrent un important volet technologique et logistique.

Pour l’année 2014, l’association patch_work développe dans ce cadre son axe Expérimentations, avec le projet Implicatis Mundi.

  • 2014 : Expérimentations
  • 2015 : Productions
  • 2016 : Organisation d’un événement de diffusion

Au cours de cette première année 2014, l’expérimentation sera mise en avant afin de voir émerger de nouveaux projets issus de démarches créatrices singulières. Un travail avec des structures partenaires permettra la mise en place de résidences d’artistes. Elles seront des temps d’expérimentation de la matière numérique (collectivement ou individuellement). Ces temps donneront lieu à des événements de restitution, en intégrant notamment la programmation de structures partenaires. 2014 permettra de développer sous forme de maquette la naissance de différents projets. 2015 sera consacrée à la production finale de ces projets. Enfin, la dernière année 2016 sera consacrée à la réalisation d’un évènement de diffusion qui offrira au public l’ensemble de la réflexion ainsi que les oeuvres qui auront été produites depuis 2014. Néanmoins, le public sera convié à découvrir et expérimenter le travail en cours dès l’année 2014. Un projet de médiation triennal est en cours de développement. Une personne en service civique apportera cette année une réflexion concernant l’accès au public porteur de handicap.

Ces trois années permettront de construire un projet curatorial aux axes forts en directe concertation avec le réseau d’art numérique et d’art contemporain dans lequel patch_work est intégré à différentes échelles (toulousaine, régionale, nationale et internationale).

Les démarches artistiques des membres de patch_work se caractérisent par une pratique des technologies contemporaines et plus particulièrement du numérique, comme outil de création, voir comme élément de l’oeuvre à part entière.

Réunis autour de cette particularité, les artistes de l’association abordent la création artistique par différentes entrées qui leur sont propres mais qui convergent toutefois autour d’une problématique commune. Au croisement de leurs différentes pratiques artistiques, ils proposent chacun, à différentes échelles spatiales et temporelles, une réflexion sur la manière dont l’homme évolue au sein de son environnement.

Si le développement et l’utilisation des dispositifs technologiques influent sur l’évolution de l’homme, ce dernier peut-il façonner son devenir ou doit-il nécessairement le subir ?

IMPLICATIS MUNDI  signifie complexité du monde...

Ce projet a pour but de mettre en place plusieurs sessions d’expérimentations artistiques autour d’une problématique commune : la complexité du monde. Implicatis Mundi est la traduction latine de cette expression.

La notion de complexité désigne la façon dont les éléments sont reliés dans leur singularité tout en formant un tout (monde). A différentes échelles, de l’amîbe à l’univers, l’ensemble des éléments sont liés à travers un réseau. Cette approche a différentes entrées qui seront explorées par les démarches de chaque artiste, individuellement, en binôme ou collectivement, dans le cadre de résidences qui seront présentées ci-après. Elle a des volets sociologiques, philosophiques, biologiques, écologiques et cognitifs (sensoriel, corporel), elle est une approche du monde qui correspond et résonne avec toutes les démarches singulières des artistes adhérents à patch_work, qui vont l’explorer.

Téléchargez le Dossier Artistique en cliquant ici

Mai 2014 : Résidence collective au DOJO à Axat (Aude)

Juillet 2014 : Résidence Collective dans un espace privé à Saint Nazaire (Hérault)

Septembre 2014 puis Octobre 2014 : Résidence collective à Mixart Myrys à Toulouse (Haute Garonne) > Ouverture au public les 01 et 02 novembre 2014 avec la diffusion de Hors-Champs de Claire Sauvaget et Mathilde Murat, Siga Siga de Mathilde Lalle et les prototypes de La Flaque de Mathilde Murat et de l'Arbre d'écoute augmentée de Claire Sauvaget.

Septembre 2014 : résidence au Musée Saint Raymond (Jardins Synthétiques) > Vernissage de l'exposition de Hors-Champs le 02 octobre à 18h.

Residence collective au DOJO à Axat

Une première résidence collective riche a permi au collectif des 6 artistes, membres actifs de l’association patch_work d’expérimenter de nouvelles pratiques, et la création de nouvelles oeuvres, ainsi que des collaborations.

La résidence en images :

Association loi 1901 W313014101
SIRET 523 490 050 00037 Code APE 9003B
Mentions légales